Téléchargez et imprimez ICI le n° 54 d'Atout Bridge

 

Luc Hirchwald

Tous les deux mois nous vous proposons le portrait d'un « acteur » du bridge, français ou étranger. Très souvent, c'était un professionnel, arbitre, animateur, joueur ou autre.
Ce mois-ci, nous avons le plaisir de vous présenter un fidèle collaborateur de Bridge Plus, Luc HIRCHWALD, infatigable globe trotter qui parcourt le monde pour vous trouver des destinations plaisantes et sans cesse renouvelées.

Né le 6/1/1949, marié à Dominique CHATARD, excellente joueuse classée en 1ère série Pique, rencontrée grâce au bridge.
Enfance heureuse à la campagne, dans un village du Bourbonnais, près de Vichy. Études à Clermont-Ferrand et Dijon, DEUG de sciences éco et école de commerce international.
Carrière professionnelle sinueuse, en quatre parties :

1- Cadre export au Moyen-Orient dans la vente de poulets bretons, responsable de shipping.
2- Commercial dans l'immobilier de loisir.
3- Développement d'une chaine de bijouteries fantaisie avec un associé, cela s'est mal terminé, d'où mon arrivée dans le milieu du bridge vers la fin des années 80.
4- Enseignant de bridge d'abord à Grenoble, puis à Lyon et dans toute la région Rhône-Alpes. Création d'une célèbre enseigne nommée « Les mousquetaires du bridge », proposant des stages et vacances bridge avec Pierre SAPORTA, Patrick GRIBE et notre musicien, Léon VALLAYER. Nous avons créé un nouveau concept avec organisation de spectacles dans lesquels animateurs et stagiaires participaient.
Fin de cette activité en 2004, être associés à trois est chose délicate...
Depuis, je travaille en « free lance », enseignement, animation, organisation de stages en France ou à l'étranger, notamment avec Bridge Plus Voyages.

luc1  Que ce soit à la table de bridge ou de restaurant, c'est toujours un plaisir de passer un moment avec Luc.  Luc2 

 Loisirs ?
Le bridge, qui ne s'éteindra qu'à ma mort (le plus tard possible !), le sport, à pratiquer, de moins en moins, à regarder, de plus en plus, rugby et basket. Les « réunions » avec les amis autour d'une bonne table !

Palmarès ?
Un seul titre de champion de France en 2004 en Interclubs, associé à Jean-michel VOLDOIRE, le regretté Alain NAHMIAS et ce diable d'Albert BITRAN.

 

Tes partenaires, et le nombre d'années d'ancienneté pour chacun ?
Bien sûr, j'en ai eu pas mal depuis 45 ans de jeu, le plus pérenne a été Jean-Louis MARLIER (près de 30 ans), l'amitié nous a sauvegardés car nos conceptions étaient différentes, lui plutôt esthète moi plutôt pragmatique. Le plus excitant a été d'avoir fait avancer deux « jeunes », Daniel COTTY, passé de 2ème série mineure à 1ère série Pique en trois ans, un véritable « professeur Nimbus », alors que moi, à l'époque, j'étais plutôt chaud bouillant ! Et François COMBESCURE, mon « petit frère », je l'ai connu alors qu'il était en école d'ingénieur, il comprenait tout, et très vite, et était très calme. Depuis bien longtemps, l'élève a dépassé le maitre, pour aller jusqu'à champion d'Europe et vice-champion du monde ! Et enfin mon épouse, Dominique, après quelques efforts nous avons trouvé une certaine « zenitude », mon conseil, ne rien dire, ne pas manifester à la table, parler... après.

 

Qualités requises pour être un champion ?
Avoir des bases solides, un système écrit à faire évoluer et à réviser, pas trop sophistiqué.
Être critique envers soi-même, peu importe les bêtises du partenaire.
Se maitriser, être concentré, arriver à éteindre la petite lumière rose qui vous ferait faire une grosse ânerie sous prétexte que vous en avez envie !

 

Ta convention préférée, celle que tu détestes ?
J'aime beaucoup le « cachalot » simplifié, qui permet de faire jouer l'ouvreur et de mettre l'intervenant à l'entame.
Je déteste le « Puppet Stayman », qui permet de retrouver un fit lorsque l'ouvreur de 2SA possède une Majeure 5ème et le répondant trois cartes dans la couleur.

 

Etat du bridge français ?
Un peu le même constat que beaucoup, la pyramide des âges trop élevée.
La solution, hélas je suis assez pessimiste, pour intéresser une large population, car c'est un jeu à l'apprentissage difficile, plus trop dans l'air du temps...

 

La paire de champions que tu admires le plus, française et étrangère ?
Vu mon âge (un peu) avancé, j'ai comme idole Michel PERRON, monstre d'équilibre et de talent, à l'époque actuelle, je suis admiratif des jeunes champions français dont la tête de gondole est à mon sens Thomas BESSIS. Je ne côtoie pas suffisamment les champions étrangers pour avoir un avis tranché, mais je suis effaré par l'agressivité des systèmes sur lesquels je prends exemple, avec modération...

 

Ta qualité principale au bridge, ton défaut (si tu en as un !) ?
D'abord je pense connaitre précisément mon niveau, ce qui ne me pose pas de problème d'ego. Dans la catégorie des « bons », je suis un joueur moyen, le sport de compétition (basket) m'a beaucoup appris à me situer. Je pense être un joueur solide, avec un bon jugement, mais sans génie.
Je considère que mon défaut, enfin mon point faible, relatif, est le jeu avec le mort. Je ne connais que de nom les expressions squeeze tremplin, ou à bascule...

 

Homme et femme célèbre pour lesquels tu as le plus d'admiration (tu peux en citer plusieurs...) ?
Je porte une grande admiration pour Louis LEPRINCE-RINGUET, qui avait le don de me faire comprendre des phénomènes scientifiques, domaine dans lequel je suis totalement inculte.
Mes idoles : Michael JORDAN en basket, Jo MASO en rugby et Jack NICHOLSON comme acteur.

 

 

Luc3  Luc4

 

Ma donne préférée

 
D984
RD1087
R4
72
 
V6
A964
10953
D85
 
R732
V2
A762
1093
 
A105
53
DV8
ARV64
 
 
SONE
1SA - 2 -
2 - 3* -
3SA Fin    

3 : Chassé croisé

Entame 3 de Carreau, le Roi l'As et le 8. Retour 2 de Carreau, pour le Valet et le 5. Cœur pour la Dame, qui fait la levée, Trèfle pour le Valet de Sud et votre Dame.
La solution : tirer l'As de Cœur pour éviter une mise en main ultérieure. Continuer Carreau. Ainsi, vous ferez deux levées de Carreau, l'As de Cœur, la Dame de
Trèfle et au moins un Pique.

La « cata » possible : après la Dame de Trèfle, vous jouez Carreau. Sud joue ses Trèfles puis Cœur. Vous prenez de l'As, encaissez votre Carreau et jouez petit Pique, si le déclarant passe « la bonne », il a gagné !

luc5  un animateur bridge doit savoir se diversifier...