Téléchargez et imprimez ICI le n° 56 d'Atout Bridge

 

Arthur Boulin

Tous les deux mois nous vous proposons le portrait d'un « acteur » du bridge, français ou étranger. Très souvent, c'est un professionnel, arbitre, animateur, joueur ou autre.
Ce mois-ci, nous avons le plaisir de vous présenter une des « jeunes pousses » faisant partie des plus prometteuses du bridge hexagonal, Arthur BOULIN.

Image1Date et lieu de naissance, cursus scolaire et universitaire :
16-06-1998 à Laval, j'ai deux sœurs ainées, Emilie 25 ans, et Julie 22 ans.
Mon père est vétérinaire pour chevaux, ma mère agricultrice, écrivain et pour ne pas s'ennuyer trop, aussi conseiller municipal !
J'ai passé mon bac « S » à l'immaculée conception à Laval.
J'ai fait un DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) génie mécanique et productique à Angers.
Je suis actuellement en école d'ingénieur généraliste à l'EIGSI de La Rochelle.

 

 

Loisirs en dehors du bridge ?
Tennis et cinéma.

Palmarès ?
Champion de France junior en 2018.
Médaille de bronze au championnat du monde jeunes par équipe en 2018.
Champion du monde jeunes par équipe en 2017.
Médaille de bronze jeunes x 2 en 2017.
Champion de France de DN4 X 4 en 2017, médaille de bronze de la DN3 X 4 en 2018 (avec Yves JEANNETEAU dans l'équipe !).
Médaille de bronze au championnat d'Europe jeunes x 2 en 2014.
Plus quelques tournois de ville (Angers, Mayenne, Nantes avec Yves).

Tes partenaires, et le nombre d'années d'ancienneté pour chacun ?
Du plus récent, aux plus anciens (façon de parler...) :
Raphaël BASLER, depuis trois mois.
Colin DEHEEGER, depuis un an.
Maxime LE FLOCH, depuis deux ans.
Mélic DUFRENE, depuis deux ans.
Théo GUILLEMIN, depuis 2015.

Qualités requises pour être un champion ?
Je pense que la pratique du bridge de haut niveau demande de la rigueur, notamment pour les enchères, beaucoup de concentration, un mental d'acier, et pour le bien-être, l'esprit d'équipe et de compétition. Sans cela, difficile de percer et de bien figurer dans les épreuves de haut niveau.

Ta convention préférée, celle que tu détestes ?
J'aime beaucoup le deux sur un forcing de manche, cela simplifie énormément les séquences, notamment le rebid de l'ouvreur, ainsi que la seconde enchère du répondant, les paliers seront moins hauts que dans le standard français.
Je déteste le 2 forcing de manche (il me fait une fleur lorsque l'on joue ensemble !), on démarre souvent les enchères trop haut ce qui pose nombre de problèmes pour le développement des enchères.

 

 Image2 Image3 
 Mathilde THUILLEZ et Arthur, en promo médias pour le bridge et la FFB.  Arthur et les minimoys au pays du panda !

 

Etat du bridge jeune français, est-ce mieux ailleurs ?
La FFB et les comités font pas mal pour les jeunes (au bridge, on est junior jusqu'à 25 ans), notamment pour les inciter à jouer (tournois gratuits, déplacements remboursés, etc.) en ce qui concerne le haut niveau international, la France est dans le trio de tête des nations de pointe (trois médailles gagnées sur quatre compétitions lors des derniers championnats du monde « jeunes » organisés en Chine).
La paire de champions que tu admires le plus, française et étrangère ?

En France, mes idoles, la paire Thomas BESSIS-Frédéric VOLCKER (NDLR, en effet on peut trouver pire...).
À l'étranger, les frères RIMSTEDT, Mikael et Ola, qui sont suédois.

Ta qualité principale au bridge, ton défaut (si tu en as un !) ?
Qualité, je pense avoir un bon esprit de compétition, je déteste perdre !
Défaut, j'ai parfois quelques petits trous de mémoire quand il s'agit de se rappeler du système (je viens, en effet, de constater cela à la table, un coup de 10 pour les adversaires, lol !).

Que manque t'il pour attirer davantage les jeunes ?
Une meilleure image de notre jeu ! Le bridge ne se joue pas que dans les maisons de retraite, il faut dépoussiérer tout ça afin d'enrayer la hausse continuelle et catastrophique de l'âge moyen du licencié.

Homme et femme célèbre pour lesquels tu as le plus d'admiration (tu peux en citer plusieurs...) ?
Rafael NADAL, Kylian M'BAPPE et le groupe ABBA (étonnant pour un jeune homme de 20 ans !).

 Ma donne préférée :
Je l'ai jouée lors de mes premiers championnats du monde par équipes à Istanbul. En quart de finale, nous jouons contre la Pologne, le match est serré. Arrive la dernière donne du 2ème segment, j'étais en Est, voici le diagramme complet :

 

 
AD6432
6
D952
82
 
-
R92
RV83
RDV1076
 
985
AD1074
A10
A43
 
RV107
V853
764
95
 
 

Ouest donneur
Vulnérables E/O

ONES
1 1 2 3
4 - 4SA -
5 - 6 Fin

 Ils n'empaillent pas nos « p'tits jeunes », mais laissons Arthur narrer lui-même sa donne :
« A la vue du mort, j'étais déçu de ne pas jouer 7, qui est sur table, ou 7, qui a de bonnes chances de gagner ! Mais ce n'était pas une raison pour se déconcentrer et chuter. Entame Pique, je coupe au mort. Si le Valet d'atout est 4ème et que je joue le Roi puis petit pour mon As, je vais chuter, l'adversaire contrôlera le coup et fera un ou plusieurs Piques. Pour me protéger contre ce partage, je laisse filer le 9 de Cœur ! Sud prend (sinon je fais treize levées) et rejoue Pique. Je coupe du Roi, viens en main à l'As de Carreau et enlève les atouts restants ».
En sortant de la table, je vois notre «coach», l'excellent Christophe OURSEL, qui fait énormément pour les jeunes, courir vers moi et me demander : «Qu'avez-vous joué sur la dernière donne ?». «6 lui réponds je». «Moins 1 ?». «Ha non, égal !». «Tu as joué le 9 laissé filer ?». «Ben oui...». Bon garçon !
J'étais super fier de ce coup, à l'autre table, les polonais ont joué 6 + 1, 1 imp. pour nous, à l'arrivée, l'écart du match !!!

 Quelques infos sur Arthur, grâce à mes informateurs (trices) secrets : son dessert préféré, une compote de pomme (pas trop couteux, ça va). Il peut être un peu distrait, genre laisser une tonne de repassage lorsque sa dulcinée vient le voir... Imaginez le avec une barbe et un maillot du Barca, ne serait-il pas le Messi (e ?) du bridge ??? Un autre talent caché, il imite à la perfection la marionnette de François HOLLANDE aux guignols de l'info. Et pour finir, un conseil, ne lui touchez pas les ongles des mains, il a horreur de ça !