Téléchargez et imprimez ICI le n° 54 d'Atout Bridge

 

Redemande de l'intervenant au palier de 1

Vous êtes intervenu en second, et la parole vous revient. La « littérature » bridgesque étant assez pauvre sur ce sujet, un tour d'horizon global ne sera pas du luxe, zone de points, longueur des couleurs, potentiel des deux mains réunies, ce qui semble facile ne l'est peut-être pas tant que ça...
Suivez moi donc afin de faire un point complet (?).
Trois grands « chapitres », le premier, le plus long, lorsque les adversaires se sont tenus silencieux, le second lorsque le répondant a parlé, le troisième lorsque l'ouvreur a trouvé de quoi le faire (à juste titre ou pas, ce n'est pas notre problème...)

A - L'ouvreur et son partenaire se sont tenus cois.

1 - Le répondant a fait un changement de couleur sans saut.

Exemple :

SONE
1 1 - 1

Notons, dans un premier temps, que le changement de couleur 1 sur 1 est forcing un tour, sauf si le numéro 4, ici Est, a déjà passé, bien sûr ! Il ne promet que quatre cartes dans la couleur, au moins 8 H.
Ouest a plusieurs actions possibles, changer de couleur, soutenir, nommer les S-A, faire un cue-bid.
Reprenons notre exemple ci-dessus, et détaillons les redemandes possibles de l'intervenant :

 

 
SONE
1 1 - 1
- ?    
1 : naturel, quatre cartes, main de 1ère zone.
1SA : pas de soutien 3ème à Cœur, maxi 13 H.
2 : soutien 3ème à Cœur, main de 2ème zone.
2 : naturel, six cartes et plus, faible.
2 : trois cartes, main de 1ère zone.
2 : quatre cartes, main de 2ème zone.
2SA : 14-16 H, arrêt Trèfle.
3 : soutien 4ème à Cœur, main de 2ème zone.
3 : six belles cartes, bonne intervention.
3 : quatre cartes, main de 1ère zone.
3 : fit 4ème à Cœur, Splinter, donc belle main.
3SA : pour les jouer !

 Toujours notre séquence, cinq exemples :

Ouest
A972
R5
DV1093
86
Ouest
A93
72
RDV95
1064
Ouest
RV104
6
ARV95
R5
Ouest
D108
9
ARD63
A1072
Ouest
95
DV6
AR1083
975
1, naturel, sans surcroit de force.  1SA, arrêt Trèfle bof, mais interdit de passer.   2, naturel, main de seconde zone.  2SA, 14-16 H et l'arrêt Trèfle. 2, trois cartes, intervention mini. 

 Notons qu'après une intervention au palier de 1, une enchère sans saut du répondant au palier de 2 est non forcing, sauf, tendance moderne, 2 après intervention 1.

Nous n'avons étudié, pour l'instant, qu'une séquence, mais le mécanisme va être toujours le même qu'expliqué au début du paragraphe 1, changement de couleur avec ou sans saut, soutien, cue-bid, enchères à S-A.
Il serait fastidieux de détailler toutes les séquences :

SONE
1 1 - 1
- ?    
SONE
1 1 - 1
- ?    
SONE
1 1 - 1
- ?    
SONE
1 1 - 1
- ?    

 2- Le répondant a soutenu sans saut.
Le paragraphe sans doute le plus facile, l'intervenant va pouvoir passer, ou faire une enchère d'essai pour proposer la manche. Reprenons notre séquence « fétiche » :

SONE
1 1 - 2

 Le répondant n'a pas de majeure 4ème (ou alors laide) et une main de 8 à 10 points de soutien. Il va donc falloir une main « solide » à l'intervenant pour envisager la manche, la plupart du temps à S-A, pour gagner 5, il lui faudrait une main forte et assez excentrée. Un peu moins pour une manche majeure, bien sûr.

 
SONE
1 1 - 2
- ?    
2 : force à Cœur, main de 2ème zone.
2 : force à Pique, rien à Cœur, main de 2ème zone.
2SA : 15-16 H, arrêt Trèfle.
3 : cue-bid, main de 2ème zone.
3 : six belles cartes, barrage.
3 : courte à Cœur, main de 2ème zone.
3 : courte à Pique, main de 2ème zone.
3SA : pour les jouer !

 Notons qu'avec une belle main comportant six cartes à Carreau et cinq à Pique, on est un peu coincé, sachant qu'il n'y a pas de bicolore de ce type après l'ouverture d'1, on commence par les Carreaux, et on nomme les Piques deux fois ensuite pour montrer cette (rare) distribution.
Les enchères de 2 en majeure vont avoir pour objectif les S-A, en montrant sans doute un « trou » dans une voire les deux couleurs non nommées...
Pourquoi 3 est-il barrage et pas encourageant ? Pour gêner un réveil adverse, dans notre séquence, Nord a pu passer avec une main assez faible mais bien distribuée, style :

 

Nord
Vxxx
Dxxxx
x
Vxx

et il ne se poserait pas de question pour réveiller sur 2, essayant de trouver un fit avec son partenaire, alors que ce serait beaucoup plus « tendu » sur 3, bien sûr...
Reprenons notre séquence :

Ouest
AV6
97
ARD752
103
Ouest
9
D742
RDV742
R9
Ouest
D72
R9
AV10742
A10
Ouest
6
A97
RDV1085
RD6
Ouest
D102
D7
ARD1083
R9
2, force dans l'optique
des S-A.
3, barrage pour perturber
un réveil adverse.
2SA, pour jouer la manche
si le partenaire est maxi.
 3, courte à Pique, pour savoir quelle manche jouer. 3SA, un pari raisonnable,
on aurait aussi pu intervenir à 1SA.

 3- Le répondant a soutenu avec saut.
Pas bien difficile non plus, sachant que le saut au palier de 3 est un barrage, il va falloir une main ultra maximum et bien distribuée à l'intervenant pour envisager la manche.

SONE
1 1 - 3

 Le répondant peut avoir une majeure 4ème mais alors sa main est faible, bon si l'intervenant en nomme une, le répondant, maximum de son minimum, pourra toujours soutenir, au cas où l'intervenant ait quatre cartes dans la couleur (assez compliqué à énoncer, toujours plus facile avec des exemples, ça tombe bien, j'en ai sous la main !) :

 
SONE
1 1 - 3
- ?    
3 : force à Cœur, voire quatre cartes, main de 2ème zone.
3 : force à Pique, voire quatre cartes, main de 2ème zone.
3SA : 15-16 H, arrêt Trèfle.
Ouest
AV62
9
RDV973
R5
Ouest
7
DV4
ARD863
R95
Ouest
D9
R8
RDV7542
A6
Ouest
6
A97
RDV1085
AD7
Ouest
A5
6
RDV1083
AV72
3, bonne main, force voire quatre cartes, comme ici. 3, idem, sans quatre cartes... 3SA, un bon pari, non sans risque... 4, parfois, un chelem
gagne avec en face :
xxxx R2
Axxxx xx.
5, un bon espoir de gagner ce contrat.

 

SONE
1 1 - 3
- 3 - ?
Est
92
V65
RD742
863
Est
7
D952
A10863
653
Est
AD8
732
V9642
73
Est
R97
6
A9753
10863
  4, intéressé ni par la manche, ni par les Cœurs.. 4, ok pour la manche à Cœur si vous en possédez quatre ! 3, force à Pique, maximum du minimum. 5, ok pour la manche, possible seulement à la couleur.

 4- Le répondant a changé de couleur à saut.
Nous l'avons vu précédemment, le changement de couleur sans saut est forcing un tour (sauf après passe d'entrée du numéro 4). Il va donc être attribué au changement de couleur à saut une signification particulière, nommée prosaïquement « enchère de rencontre », rien à voir avec certains sites internet...
Cela va montrer cinq cartes et plus dans la couleur du saut avec un bon fit dans la couleur d'intervention (quatre cartes et plus, voire deux honneurs 3èmes). Très pratique pour nommer sa main en une seule fois, un minimum de 10 H, supportant le palier de 3 dans l'intervention si la couleur nommée naturellement ne plait pas à l'intervenant. Attention, cette enchère sera encourageante mais non forcing, avec une très belle main, on parlera au niveau de 1 seulement, forcing. Des exemples pour étayer tout cela :

SONE
1 1 - ?
2 : cinq cartes correctes avec le fit à Carreau, 10 H et plus.
2 : cinq cartes correctes avec le fit à Carreau, 10 H et plus.

 Comment va réagir l'intervenant ? Le retour à 3 dans la couleur de son intervention montrera le désir de jouer ce contrat si le répondant n'a pas de réserves de force. Le soutien sans saut dans la majeure montrera un espoir de manche, le passe, non... Les enchères à S-A (2 ou 3) propositionnelles ou définitives.

SONE
1 1 - 2
- ?    
Ouest
D7
932
RDV97
D52
Ouest
D62
43
ARV63
R95
Ouest
42
R852
AD542
AD
Ouest
AR63
5
RDV105
R83
Ouest
A5
D63
RV1083
R107
3, arrêt buffet... 3, encourageant pour la manche.

3SA, avec un bon espoir de gagner le contrat.

3, cue-bid, le chelem est à portée de fusil ! 2SA, proposition de manche si le répondant n'est pas minimum.

 

 5- Après une réponse à S-A.
Un paragraphe court, dans lequel il va falloir tout bêtement additionner les points. La réponse d'1SA à une intervention montre 9-11 H, 2SA 12-14 H, 3SA, plus de 15 H. Bien sûr, le répondant n'est pas intéressé par un contrat en majeure. L'intervenant pourra répéter sa couleur sans saut, montrant le désir de s'arrêter là, passer, ou en remettre une « couche », soit à S-A, soit en changeant de couleur.

 
SONE
1 1 - ?
1SA : 9-11 H, sans majeure 4ème.
2SA : 12-14 H, sans majeure 4ème.
3SA : 15 H et plus, sans majeure 4ème...

 

 
SONE
1 1 - 1SA
- ?    
Passe : souhaite jouer ce contrat.
2 : cue-bid, souhaite plus de renseignements.
2 : on va s'arrêter là.
2 : force dans la couleur, belle main.
2 : force dans la couleur, belle main.
2SA : mettez 3 si maximum, partenaire.
3 : cue-bid à saut, courte à Trèfle.
3 : ok pour la manche, mais je suis irrégulier.
3 : court à Cœur.
3 : court à Pique.
3SA : 15 H et plus, sans majeure 4ème..

 

 
SONE
1 1 - 2SA
- ?    
Passe : ce contrat me va bien.
3 : cue-bid, inquiet sur l'arrêt Trèfle.
3 : naturel, forcing.
3 : naturel, forcing.
3SA : dernière station du métro.

 Notons que, parfois, le répondant pourra posséder une majeure 4ème, mais alors très moche, il privilégiera alors, surtout s'il possède un bon arrêt, une réponse à S-A.

 6- Après un cue-bid.
Déjà, commençons par « décoder » la signification du cue-bid. Si vous vous rappelez bien, on a vu ce que signifiait les enchères à la couleur et les enchères à S-A du répondant. Dans tous les cours que j'écris ou que je donne, je répète inlassablement aux élèves, « lorsque vous avez une enchère naturelle à votre disposition, ne faites surtout pas d'enchère artificielle » ! Le cue-bid va donc dénier une majeure 4ème, montrer un inconvénient pour les S-A (sans doute par manque d'arrêt), ou bien être trop fort pour soutenir directement. Ce cue-bid montrera au moins 11 H (ok, 10 bien faits pour les grincheux...).

 

SONE
1 1 - ?
SONE
1 1 - 2
- ?    
Ouest
DV7
AV9
RD954
62
Ouest
R8
A9
AD752
R863
Ouest
82
AV5
RD1083
976
Ouest
D64
RV5
ADV72
V9
Ouest
R8
AD5
RV973
D73
2, du jeu, pas de majeure 4ème, pas d'arrêt Trèfle. 2, avec cette main, un chelem n'est pas exclu... 2, main faible 3, ok pour les S-A, mais l'arrêt Trèfle me fait défaut. 3SA, main régulière, arrêt Trèfle, à la limite d'intervenir à 1SA au 1er tour.

 L'intervenant réagira comme après tout cue-bid, il donnera le « plein » de sa main. Notamment pour les enchères à S-A. Le retour à sa couleur sans saut montrera une main faible, un saut dedans sera naturel, forcing de manche, une nouvelle couleur économique naturelle et non forcing, une nouvelle couleur plus chère forcing de manche.

B - Le répondant a parlé.

1- En faisant un changement de couleur.
Pas de panique, cela ne va pas compliquer les choses outre mesure, en résumé disons que le contre sera d'appel, une nouvelle couleur naturelle et non forcing, les enchères à S-A naturelles (excepté le saut à 2). Attention, le « cue-bid » de la couleur du numéro 3 sera naturel, six belles cartes. Pour faire un « vrai » cue-bid, on se servira de la couleur

 

 
SONE
1 1 1 ?
X : quatre cartes à Pique, un peu de jeu.
1 : cinq cartes et plus.
1SA : 9-11 H, attention à la vulnérabilité...
2 : cue-bid.
2 : soutien simple, 8-10 S.
2 : NATUREL !!! Comme toujours lorsque l'on « pique » la couleur du numéro 3.
2 : cinq cartes à Pique, avec un bon fit Carreau
2SA : « mixed raise », à saut, gros fit Carreau, 10-12 S.
3 : gros fit Carreau, 13 S et plus.
3 : bon fit Carreau, barrage.
3 : naturel, forcing.
3SA : dernière station du métro.

 2- En soutenant l'ouvreur.

 Cela va nous pousser au palier de 2, mais ne sera pas une révolution, voyons par un petit tableau récapitulatif habituel les possibilités qui vous nous être offertes : le changement de couleur sans saut sera encourageant mais non forcing, le changement de couleur à saut enchère de rencontre, les enchères à S-A naturelles.
Pour varier un peu, l'intervention sera 1.

 
SONE
1 1 2 ?
X : d'appel, avec soit du Pique, soit trois cartes à Cœur et au moins 11 S.
2 : naturel, cinq belles cartes au moins, non forcing.
2 : fit 3ème, 8-10 S.
2 : naturel, cinq belles cartes au moins, non forcing.
2SA : 12-14 H avec arrêt Trèfle (il n'y a pas de saut).
3 : quatre cartes à Cœur, au moins 11 S.
3 : du Carreau et du Cœur, enchère de rencontre.
3 : barrage avec au moins quatre atouts.
3 : du Pique et du Cœur, enchère de rencontre.
3SA : pour les jouer, bien sûr !

 Reprenons notre séquence initiale :

 

SONE
1 1 2 ?

 

Ouest
AD64
83
R975
1087
Ouest
RDV95
D6
832
954
Ouest
A973
R854
V1094
7
Ouest
82
DV94
AR1083
75
Ouest
D93
A8
R1053
RV6
X, d'appel, si rien ne colle on jouera 2 en fit 5-2. 2, cinq belles cartes, non forcing. 3, soutien au moins 4ème à Cœur, encourageant. 3, cinq beaux Carreaux, fit au moins 4ème à Cœur, on a
vendu notre salade !
2SA, 13 H et l'arrêt Trèfle, on dépeint bien la main.

 3- Le répondant a nommé les S-A.
En général au palier de 1, sinon, on aurait du mal à posséder de quoi parler...
Après 1SA du répondant, nous allons voir notamment à quoi correspondent le contre et le cue-bid, sachant qu'il serait rarissime de posséder de quoi contrer punitif.
Prenons, comme habituellement, une séquence en exemple :

 

 
SONE
1 1 1SA ?
X : 5-5 dans les autres couleurs, ici Carreau-Pique.
2 : cinq cartes à Pique et deux à Cœur.
2 : naturel, au moins cinq cartes sans fit Cœur.
2 : soutien par trois cartes, 8-10 S.
2 : naturel, au moins cinq cartes, sans fit Cœur.
2SA : 10-12 S, au moins quatre cartes à Cœur.
3 : 13 S et plus, au moins quatre cartes à Cœur.
3 : du Carreau et du Cœur, enchère de rencontre.
3 : barrage avec au moins quatre atouts.
3 : du Pique et du Cœur, enchère de rencontre.
3SA : pour les jouer, bien sûr !

 Notons les spécificités de ces séquences, le contre montrant un 5-5 des couleurs non nommées, et le cue-bid un soutien de deux cartes dans la majeure nommée et cinq cartes dans l'autre.

 

SONE
1 1 1SA ?

 

Est
A5
RV1063
7542
108
Est
8
DV1063
AD972
95
Est
A973
107652
V93
7
Est
A1095
RV86
R732
5
Ouest
D932
AR762
9
D42
2, cinq cartes à Cœur et deux à Pique, pratique pour trouver le meilleur fit. X, 5-5 des autres couleurs, ici les rouges. 3, barrage, quatre atouts, attention à la vulnérabilité... 3, soutien 4ème, au moins 13 S. 3, du Cœur (au moins 5) et du Pique (au moins 4), enchère de rencontre.

 

 C - L'ouvreur a fait une seconde enchère.
La plupart du temps, ce sera en répétant sa couleur. Il est donc clair pour tout le monde (même ceux qui roupillent au fond, près du radiateur !) que si l'intervenant reparle, ce sera une enchère « libre », montrant donc un surcroit de force, de longueur, ou de distribution, au bridge comme dans la vie, lorsque l'on a rien à dire, on... se tait. Plutôt que nos habituels petits tableaux, concluons ce cours en apothéose par quelques exemples concrets :

 

SONE
1 1 - 1
2 ?    
SONE
1 1 - 1
2 ?    
SONE
1 1 - 1
2 ?    
SONE
1 1 - 2
3 ?    
SONE
1 1 - 1
1 ?    
Ouest
A642
83
RD1097
53
Ouest
A52
RV1032
RD3
95
Ouest
AV73
R95
RDV96
7
Ouest
RD973
A54
82
V108
Ouest
7
AR5
RD973
DV5
 Passe,que dire d'autre ? Pas de fit Cœur, pas six cartes à Carreau, pas assez de jeu pour nommer les Piques.  Contre, 13 H, soutien 3ème à Pique, parfait. 4, pas de fioritures, cette main mérite de jouer la manche.   3, ne montre pas une grosse main, mais souhaite jouer au palier de 3.  2, cue-bid, bonne main avec soutien 3ème à Cœur.

 En résumé, le contre est d'appel, sans fit franc mais avec une bonne main. Reparler de sa couleur la rallonge d'au moins une carte, soutenir directement montre quatre cartes, etc. Disons tout de go que ce chapitre va faire plus appel à votre bon sens et à l'évaluation de votre main dans le contexte donné, plutôt qu'être un simple cours magistral. Votre prof' vous donne des pistes, mais il n'enchérira ni ne jouera jamais à votre place...
Bon courage !

 

 Place aux exercices