Téléchargez et imprimez ICI le n° 55 d'Atout Bridge

 

Intervention après Stayman ou Texas

Les développements après ouverture d'1SA, Stayman et Texas, sont faciles et bien connus des joueurs.
Mais, comme souvent, lorsque l'adversaire intervient, ce gueux, cela se complique, l'idée générale étant de faire jouer un contrat à la couleur de la bonne main, celle (s'il y en a au moins une !) qui arrête la couleur de l'intervention, pour les S-A, le mal (ou le bien...) est déjà fait.
Lorsque l'adversaire intervient à la couleur, on connait sa longue. Lorsqu'il intervient par contre, il a du Trèfle après un Stayman, et la couleur en cas de Texas (exemple, 1SA - 2 X, le numéro 4 a du Carreau).
En général, l'adversaire est long (au moins cinq cartes) et beau dans la couleur, attention à ça, pour jouer à S-A notamment, on vous explique que vous risquez de perdre les cinq (voire plus) premières levées ! Voyons comment se défendre contre ces adversaires affutés.

1 - L'adversaire intervient par contre après un Stayman

SONE
1SA - 2 ?

Est exprime le souhait d'obtenir l'entame Trèfle, voire de jouer un contrat (souvent de sacrifice) dans cette couleur. Il montre au moins cinq belles cartes dans la couleur, RV10XX, ADVXX, RD10XX, etc. Le camp attaquant, ici Nord-Sud, un Stayman garantissant un minimum de 8 H et au moins une majeure 4ème, va devoir être vigilant, et jouer son contrat de la meilleure main possible, et notamment, ici, par Nord, mettant Est à l'entame. En effet, si celui-ci possède une fourchette dans la couleur, il pourrait être gêné pour entamer, alors que si c'est son partenaire, cela pourrait avoir un effet néfaste pour le camp de l'ouvreur. Exemple :

 
RV106
RDV9
85
R94
 
532
10432
109332
102
 
94
765
A64
ADV65
 
AD87
A8
RDV7
873
 

 On voit à l'œil nu grâce à cet exemple, que le contrat de 4 joué par Sud est ingagnable sur entame du 10 de Trèfle, alors que l'on totaliserait onze bonnes levées joué par Nord. Il va donc être essentiel de se protéger contre une entame venant d'Ouest.
Sud donneur, va ouvrir d'1SA, Nord va faire un Stayman, qui sera contré par Est, demandant expressément l'entame Trèfle, on le comprend...
Cet exemple met en lumière de façon flagrante la nécessité d'un aménagement des enchères, de façon à faire jouer le contrat de 4 de la bonne main !

 Nous allons donc voir comment se « débrouiller » pour faire jouer celui qui possède l'arrêt Trèfle, si par
bonheur un des deux joueurs l'a !
En premier lieu, l'ouvreur ne va nommer une majeure que s'il possède ce fameux arrêt Trèfle. Exemple :

SONE
 1SA - 2 X
?      

 

Sud
AD63
RD
V1053
RV9
Sud
RV97
AD3
RD53
V7
Sud
R8
AD3
D96
AV973
2, quatre cartes et l'arrêt Trèfle.  Passe, ne dénie pas une majeure 4ème XX, désire jouer ce contrat ! 

 Ne soyez pas effrayé de passer avec une majeure 4ème, le Stayman montrant au moins 7 beaux points, Nord va reparler !
Notez la signification du surcontre, désir de jouer ce contrat, Est doit posséder RD10XX à Trèfle mais il est (très) mal tombé, pour info, 2XX = scorent plus que la manche.
Établissons un petit tableau récapitulatif :

NESO
      1SA
- 2 X ?

Passe : soit pas de majeure 4ème, soit une seule mais sans arrêt Trèfle.
XX : souhaite jouer ce contrat, avec cinq belles cartes à Trèfle.
2 : cinq cartes, avec ou sans arrêt Trèfle, pas de majeure 4ème, bien sûr.
2 : quatre cartes et l'arrêt Trèfle, pas quatre Piques.
2 : quatre cartes et l'arrêt Trèfle, pas quatre Cœurs.
3 : les deux majeures 4èmes, main mini.
4 : les deux majeures 4èmes, main maxi.

Notez l'intérêt des deux dernières enchères, qui permettent de donner, en même temps, la force du S-A.

NESO
      1SA
- 2 X ?
Ouest
A9
RV2
ADV65
1072
Ouest
AV
RD106
R542
DV6
Ouest
AD64
RV97
A52
V6
2 Cinq cartes, voire six, avec ou sans arrêt Trèfle. 2 Quatre cartes, sans quatre à Pique, mais avec arrêt Trèfle 3 Les deux majeures 4èmes, S-A minimum.

 

Ouest
AV72
RD3
AD72
85
Ouest
64
AV7
RD3
AD973
 Passe On ne nomme pas une majeure sans posséder l'arrêt Trèfle. XX Souhaite jouer ce contrat, la bave aux lèvres... 

 Bien, nous avons vu comment devait réagir l'ouvreur, voyons maintenant l'attitude que le répondant devra adopter.
Si l'ouvreur a reparlé, le répondant va conclure à une manche suivant les informations obtenues. Au cas où l'ouvreur a passé, sachant que lorsque l'on fait un Stayman on possède toujours au moins une majeure 4ème, le répondant, pour réitérer son Stayman, va surcontrer. Ses enchères à la couleur auront une signification particulière, voyons cela avec un de nos habituels petits tableaux :

 

NESO
  1SA - 2
X - - ?

Passe : interdit !!!
XX : 2ème effet Stayman.
2 : cinq Cœurs/quatre Piques ou cinq Cœurs et une courte, 7-8 H.
2 : cinq Piques/quatre Cœurs, ou cinq Piques et une courte, 7-8 H.
3/3 : nous conseillons de ne plus jouer le « chassé-croisé », de façon, en cas de fit, de faire entamer l'intervenant, ici Nord.
On ne nomme jamais les S-A, Est pouvant fort bien posséder une majeure 4ème.
Après les enchères à la couleur, l'ouvreur va conclure au contrat qu'il souhaite jouer, après le XX, eh bien suivez-moi plus bas !

 Lorsque l'ouvreur a passé sur le contre, la seule chose que sait le répondant, c'est que son partenaire ne possède pas les deux majeures 4èmes (merci de votre bonne mémoire !). Mais il peut en posséder une, et nous allons voir comment il va l'exprimer :

NESO
      1SA
- 2 X -
- XX - ?

2 : pas de majeure 4ème, pas d'arrêt Trèfle, enchère « poubelle ».
2 : quatre cartes à PIQUE !!!
2 : quatre cartes à CŒUR !!!
2SA : arrêt Trèfle, S-A mini, pas de majeure 4ème.
3 : maxi, pas de majeure 4ème, pas d'arrêt Trèfle.
3SA : arrêt Trèfle, S-A maxi, pas de majeure 4ème.
Notez que l'on inverse les majeures dans le but, en cas de fit, de faire entamer l'intervenant, ici Sud.

 

NESO
      1SA
- 2 X -
- XX - ?
Ouest
A72
R83
AD102
D95
Ouest
D93
RV5
ARV8
V53
Ouest
A9
RD72
AD93
V86
2SA Mini, arrêt Trèfle sans majeure 4ème. 2 Pas d'arrêt Trèfle, pas de majeure 4ème, mini. 2 Quatre cartes à Cœur, pour faire entamer l'intervenant.

 

Ouest
D93
RV7
AR32
RV4
Ouest
DV93
AD10
AD32
95
 3SA Arrêt Trèfle, pas de majeure 4ème, S-A maxi. 2 Quatre cartes à Pique, pour faire entamer l'intervenant.

 2 - L'adversaire intervient à la couleur après un Stayman

 Assez rare, mais ça arrive, après tout votre camp peut n'avoir que 23 H...
Déjà le contre va être punitif, l'intervenant avait peut-être de quoi parler, mais il est mal tombé, ça arrive.
Nous allons faire le distinguo entre enchère « libre » et enchère « forcée ».
Un petit tableau, je sais que vous adorez ça !

 

NESO
      1SA
- 2 2 ?

 Passe : RAS.
Contre : punitif.
2 : quatre cartes et l'arrêt Cœur.
2SA : mini, pas quatre Piques, arrêt Cœur.
3/3 : cinq cartes, pas quatre à Pique.
3 : maxi, pas quatre Piques, pas d'arrêt Cœur.
Le « RAS » signifie que l'ouvreur peut posséder quatre cartes à Pique, sans l'arrêt Cœur.

 Le répondant conclura en fonction des informations obtenues, si l'ouvreur a parlé « librement ».
Penchons nous maintenant sur le cas où l'ouvreur a passé, indiquant précisément une main pouvant posséder quatre cartes à Pique, sans l'arrêt Cœur.
Pour faire un second effet Stayman, le répondant va contrer, d'appel, bien sûr :

 

SONE
  1SA - 2
2 - - ?

X : 2ème effet Stayman, intéressé par les Piques, donc.
2 : 7-8 H, cinq cartes.
2SA : 8 H et quatre cartes à Cœur.
3SA : j'ai quatre Cœurs, et assez pour la manche

 L'ouvreur répondra en fonction de sa main, fit Pique ou pas, arrêt Cœur, mini ou maxi, etc. Exemple :

 

SONE
      1SA
- 2 2 -
- X - ?

 Passe : rare, punitif, mais comme on a pas contré avant...
2 : ni quatre Piques ni arrêt Cœur (attention !).
3/3 : naturel sans quatre Piques ni arrêt Cœur.
3 : quatre Piques, mini (attention !).
3SA : pas quatre Piques, maxi, arrêt Cœur.
4 : maxi, quatre Piques.

 J'avoue, c'est un peu compliqué, mais rare (ouf !), surtout la réponse de 2, piégeuse, mais normale, si on réfléchit bien. Mais rémunérateur si l'on arrive à faire jouer la main qui a l'arrêt dans l'intervention (ici les Cœurs). Je vous rappelle la priorité numéro 1, faire entamer l'intervenant. Je vous rassure de suite, les paragraphes 3- et 4-, après un Texas sont (beaucoup) plus simples !
Allez courage, au bridge le talent ne suffit pas, il faut aussi travailler...

 3 - L'adversaire a contré un Texas

 La grosse différence, ici, est que le répondant peut posséder 0 H, donc ne sera pas obligé de parler une seconde fois.
Sinon, même principe, l'objectif prioritaire sera de mettre l'intervenant à l'entame, l'ouvreur pourra ainsi dire s'il est fitté ou pas, et si sa main est intéressante, ou pas...

 

SONE
      1SA
- 2 X ?

Passe : pas de fit au moins 3ème à Cœur.
XX : fit au moins 3ème, pas envie de jouer de ma main.
2 : le fit, je veux bien recevoir l'entame.
3 : fit 4ème, S-A maxi, je ne veux pas jouer de ma main.
3 : fit 4ème, S-A maxi, je veux bien recevoir l'entame.

 Si on réfléchit bien, 3 est un cue-bid !
Notez la différence de signification du surcontre avec les séquences Stayman !
Dès que l'ouvreur parle, le répondant va faire en gros comme s'il n'y avait pas eu de contre, il va conclure, passer, prospecter un chelem.
Lorsque l'ouvreur a passé, déniant un fit, voici la suite :

 

SONE
  1SA - 2
X - - ?

XX : forcing pour 2, et si on nomme une autre couleur après, forcing de manche.
2 : faible, je veux jouer de ma main.
2 : 5-5 majeur, non forcing.
3/3 : naturel, non forcing.
3 : main de chelem.
3SA : seulement cinq Cœurs, avec l'arrêt Carreau.

En résumé, le surcontre est soit faible, soit si l'on reparle après, forcing de manche. Nommer une nouvelle couleur n'est pas forcing. Séquence de droite pour les deux dernières mains.

NESO
      1SA
- 2 X ?
NESO
  1SA - 2
X - - ?

 

Ouest
A953
R8
R753
AD8
Ouest
A72
RDV9
83
AR65
Ouest
RV53
RD7
R9
A853
Passe Pas de fit, le passe est obligatoire 3 S-A maxi, fit 4ème, ne veut pas recevoir l'entame. 2 Le fit, ne craint pas l'entame Carreau.

 

Ouest
9
RV875
63
D10973
Ouest
A7
RD853
95
A1074
 3 Naturel, non forcing, pour combattre la partielle XX Que l'on fera suivre de 3 pour rendre la séquence forcing.

 4 - L'adversaire est intervenu à la couleur après un Texas

 Ce paragraphe va être le plus court de tous, d'abord parce que l'intervention va être rare, ensuite parce que l'ouvreur n'aura pas toujours, loin s'en faut, la main adéquate pour faire une enchère libre.
Prenons une séquence en exemple :

NESO
      1SA
- 2
3 ?

 Contre : punitif, ce ne peut être d'appel !
Passe : rien à dire...
3 : ouverture d'1SA avec six beaux Carreaux.
3 : fit plutôt 4ème, ou alors 3ème et une main super agréable.

 

Ouest
A7
R8
DV1072
AD95
Ouest
RV6
A9
AD752
V108
Ouest
72
R9
ADV973
AV5
X Ce serait étonnant que l'adversaire gagne son contrat... Passe Parler librement serait une distraction ! 3 Six beaux Carreaux, les Trèfles bien placés.

 

Ouest
A72
R85
ARV3
V97
Ouest
A732
RV10
ARD9
85
 Passe Malgré le fit, la main est trop régulière 3 Très belle main fittée 4ème.

 La plupart du temps, l'ouvreur aura passé, quelle sera l'attitude du répondant, notamment pour rendre la
séquence forcing, que signifiera une répétition de sa couleur, un changement de couleur, une enchère à S-A, un contre... Voir plus bas !

NESO
   1SA - 2
3 -
- ?

 Passe : rien à dire, main trop faible pour reparler.
Contre : d'appel.
3 : naturel, compétitif.
3 : main de chelem avec un bicolore majeur au moins 5-5.
3 : compétitif, l'ouvreur devra passer, six cartes au moins.
3SA : arrêt Cœur, seulement cinq Piques, 9-15 H.

 Donc le contre est d'appel, 3, comme dans le silence adverse montre un 5-5 majeur de chelem, 3 pour jouer 3 ou 3, au choix de l'ouvreur.

J'espère que vous n'avez pas trouvé ce cours trop difficile, disons qu'il vous sera bien utile lorsque l'adversaire parlera pendant vos développements à base d'ouverture d'1SA, pour trouver votre bon contrat, et que celui-ci soit joué de la bonne main !

 Place aux excercices