Téléchargez et imprimez ICI le n° 57 d'Atout Bridge

 

Redemande l'intervenant au palier de 2

Il y a peu, nous avons travaillé sur la redemande de l'intervenant au palier de 1. La suite logique arrive sous vos yeux, je l'espère, émerveillés (sic !).
Un sujet pas trop épineux, mais il va falloir malgré tout étudier que faire avec une main mini, moyenne, maxi, si le partenaire a parlé, ou non, et si oui qu'a-t'il dit, enfin les développements possibles après avoir

« causé ».

1 - Après passe du numéro 3.
A - Le répondant a changé de couleur, simplement ou à saut.

Le changement de couleur sans saut montrera au moins cinq cartes, est forcing un tour, mais pas autoforcing, l'intervenant va donc devoir moduler ses redemandes en fonction de sa force, mini, moyenne ou maxi.
Une force « mini » se situe entre 10-12 H, moyenne 13-14 H, au-dessus, maxi et donc forcing de manche.
Disons, en gros, que la répétition de la couleur d'intervention, 2SA, ou un bicolore économique montreront une main mini, ou moyenne inférieure.
Avec une main moyenne supérieure ou maxi (14 à 17 H), on considérera que la paire sera en situation forcing de manche, il faudra donc faire un bicolore cher ou à saut, voire dire 3SA avec l'arrêt dans la couleur d'ouverture, bien sûr, ou répéter sa couleur à saut.

Exemple :

 

SONE
1 2 - 2
- ?    
2 : cue-bid, cherche les S-A, main au moins moyenne.
2SA : 11-13 H, arrêt Pique pas de fit Cœur, bien sûr.
3 : naturel, sans notion de force, forcing un tour.
3 : minimum.
3 : non forcing, juste encourageant.
3 : « Splinter », fit Cœur, courte à Pique.
3SA : 14-17 H, arrêt Pique, sans fit Cœur.
4 : « Splinter », fit à Cœur, courte à Trèfle.
4 : fit Cœur avec de très beaux Carreaux.
4 : pour jouer ! 4SA : Blackwood atout Cœur.

 Un changement de couleur à saut va, lui, montrer un bon soutien au moins 3ème dans la couleur d'intervention, et au moins cinq belles cartes dans la couleur nommée, une enchère de « rencontre », en somme. Du coup, c'est l'intervenant qui va devenir capitaine de la séquence, et exprimer le contrat qu'il souhaite jouer. Exemple :

 

SONE
 1 2 - 3
- ?    

 

Ouest
72
A95
D63
ARV954
Ouest
32
V108
95
ARD972
Ouest
RV2
D53
R
RDV853
3
Cue-bid à la recherche des S-A, on a envie de jouer la manche !
4
Minimum, désir de s'arrêter là sauf si le partenaire est riche.
3SA
Belle intervention, arrêt solide à Pique, tout est dit.
Ouest
9
RV62
A7
AR10853
Ouest
6
A72
R95
ARV852
 3
Bicolore cher, bonne main, affaire à suivre...
4
Une main ultra brillante, courte à Pique, un chelem,
partenaire ?

B - Le partenaire de l'intervenant a soutenu, simplement ou à saut.

Établissons, dans un premier temps, la signification de ces fameux soutiens. Le soutien simple montrera 8 à 10 points de soutien, au moins trois cartes. Le soutien à saut sera un barrage avec au moins quatre atouts et une plus-value distributionnelle.
L'intervenant aura deux options, passer, bien sûr, ou reparler.
Avec une main mini ou moyenne inférieure, il passera. Dès qu'il reparlera, il montrera un intérêt pour la manche, de quelle façon, voyons cela :

SONE
1 2 - 3
- ?    
Passe : on ne gagne pas de manche.
3 : force dans la couleur, espoir de manche.
3 : cue-bid à la recherche des S-A.
3 : quatre cartes, espoir de manche.
3SA : pour les jouer !

 Après un soutien à saut barrage, l'ouvreur devra être bien maxi pour reparler, la manche, notamment en mineure au palier de 5 gagnera rarement...
Allez hop, quelques exemples :

 

SONE
1 2 - 3
- ?    

 

Ouest
74
A92
DV10872
RV4
Ouest
4
DV108
ARV953
R6
Ouest
75
D63
ARD953
R7
Passe
Aucun espoir de manche après un simple soutien.
3
Naturel, au moins espoir de manche, à suivre...
3
Question à Pique pour les S-A, manche la plus probable.
Ouest
R3
D9
ADV853
A52
Ouest
6
R9
RDV1085
AD72
3SA
Nommez le contrat que vous avez envie de jouer !
5
Un bon pari avec cette superbe main irrégulière.

C - Le répondant a dit 2SA.

Paragraphe des plus simples, celui-ci montre l'arrêt dans la couleur d'ouverture, et de 9 à 11 H. cela ne dénie pas le soutien dans la couleur d'intervention, mais une main régulière plutôt orientée vers les S-A.
L'intervenant va donc avoir plusieurs options, notamment passer ou reparler. Le passe montrera bien sûr une main mini. Répéter sa couleur aussi. Nommer une seconde couleur économique montrera une main au moins optionnelle, naturel, bien sûr, un bicolore cher sera forcing de manche. Exemple :

SONE
 1 2 - 2SA
- ?    
Passe : on ne gagne pas de manche.
3 : pour jouer ce contrat, le répondant devra passer.
3 : quatre cartes, forcing de manche.
3 : cue-bid à la recherche des S-A, inquiet à Cœur.
3 : quatre cartes, forcing de manche.
3SA : pour les jouer !

 D - Le partenaire de l'intervenant a fait un cue-bid.

Sachant que le soutien simple est non forcing et le soutien à saut barrage, dès que le répondant a trop de jeu pour ces deux possibilités, et n'aura pas de couleur à annoncer, il fera un cue-bid pour montrer sa force. Cette enchère pourra aussi correspondre à une recherche des S-A. Voyons comment l'intervenant devra développer son jeu.
Répéter sa couleur montrera une main mini, nommer les S-A au palier de 2 une main moyenne avec l'arrêt, 3SA l'arrêt aussi avec plus de jeu, une nouvelle couleur, si économique pas forcing, si chère forcing de manche, comme d'habitude, un petit tableau récapitulatif :

SONE
1 2 - 2
- ?    
2 : naturel, bonne intervention.
2 : naturel, bonne intervention.
2SA : arrêt Carreau, 11-13 H.
3 : pour jouer ce contrat, si le partenaire est mini.
3 : je veux bien jouer 3SA si vous avez l'arrêt Carreau.
3SA : arrêt Carreau, 14-17 H.

 

E - Le partenaire de l'intervenant a fait un « Splinter ».

L'intervenant va réagir en fonction de sa force, bien évidemment, mais également de la bonne nouvelle, ou pas, apportée par le « Splinter ». Rappelons au passage pour la nième fois qu'un « Splinter » montre une courte (singleton ou chicane) dans la couleur de l'ouvreur.
Voyons avec cinq mains la modulation que va apporter 'intervenant à la séquence :

SONE
1 2 - 3
- ?    

 

Ouest
94
D108
RDV952
R10
Ouest
V64
AD
AV10853
R9
Ouest
AD6
853
ADV974
8
4
Minimum, ne veut pas jouer la manche, sauf si Est est très beau.
3SA
Je tiens bien les Cœurs et j'ai du jeu.
3
Force à Pique, dans l'optique de la manche ou du chelem.
Ouest
V107
53
ARD964
AD
Ouest
A
632
ADV9643
R5
4
Contrôle Trèfle pour un chelem, trou béant à Pique.
4SA
Blackwood, bien sûr, voyons le nombre de clés d'Est.

 Notons que si le répondant dit 3SA, il faudra vraiment une main spéciale pour reparler, le contrat vu de la main du partenaire étant quasi acquis.

2 - Après passe du numéro 3 & 4, et réveil de l'ouvreur.

A - L'ouvreur réveille par contre, d'appel, bien sûr.

Disons en préambule qu'il faudra être costaud pour reparler, le passe du partenaire montrant une main qui exclut la manche. On se battra alors plutôt pour la partielle, ou alors l'intervenant sera maxi avec une main très bien distribuée, seul cas pour lequel une manche serait encore possible.
Le surcontre montrera une couleur très solide et une belle main, répéter sa couleur montrera un surcroit de longueur, nommer une autre couleur une belle main, bien évidemment. Toujours pareil, un petit tableau qui vient à notre secours.

SONE
 1 2 - -
X ?    
XX : très belle couleur, bonne intervention.
2 : naturel, bonne intervention.
2 : intello, genre une main distribuée 0364 ultra maxi.
2SA : six Carreaux et quatre Trèfles.
3 : six Carreaux et cinq mauvais Trèfles, sinon on aurait dit 2SA sur 1 !
3 : je suis plus long que promis (sept cartes, sûrement).

 

B - L'ouvreur répète sa couleur d'ouverture sans saut.

Le contre sera d'appel, bonne main, bien évidemment, et courte dans la couleur de l'ouvreur. Pour rappel, un contre d'appel doit supporter la nomination des trois couleurs annexes à celle de l'adversaire. Répéter sa couleur montrera un surcroit de longueur, nommer une autre couleur, économique une bonne main, chère une encore meilleure main... Exemples :

 

SONE
1 2 - -
2 ?    

 

Ouest
AV2
5
RD3
AV10853
Ouest
5
R6
DV94
ARV1083
Ouest
5
4
R9653
ARD1084
X
Distribution sympa, 15 H, on a le droit de reparler.
2SA
Six Trèfles et quatre Carreaux, bataille de partielles.
3
Cinq cartes, moches, sinon 2SA sur 1 !
Ouest
RD65
9
R6
ADV976
Ouest
8
R6
D95
ADV10853
2
Quatre cartes, inutile de contrer lorsqu'on a une enchère naturelle.
3
Je rallonge ma couleur pour embêter l'adversaire !

 C - L'adversaire répète sa couleur à saut.

On manque d'air... bien sûr, pour reparler, l'intervenant devra surtout être bien distribué, les points d'honneur ne joueront pas trop, surtout si notre couleur est de rang inférieur à celle de l'ouvreur. Le cas sera rare, mais au bridge, tout arrive un jour ! Voyons cela :

 

SONE
1 2 - -
3 ?    
Passe : rien à dire, passe c'est une enchère comme disait mon regretté papa !
X : d'appel, bien sûr, super distribution très court à Pique.
3SA : six Carreaux et quatre Trèfles.
4 : six Carreaux et cinq mauvais Trèfles, sinon on aurait dit 2SA sur 1 !
4 : je suis plus long que promis (sept cartes, sûrement).

D - L'ouvreur change de couleur.

Deux cas de figure, bicolore économique ou cher. En cas de bicolore économique, on pourra répéter sa couleur plus facilement si elle est de rang supérieur à la seconde de l'ouvreur, sinon, il faudra un surcroit de longueur. En cas de bicolore cher, attention, si vous reparlez, vous serez parfois au palier de 3, il faudra pouvoir assumer... Le contre sera punitif, 2SA conventionnel, comme plus haut.

 

SONE
 1 2 - -
2 ?    

 

Ouest
-
A653
RDV1087
AD9
Ouest
5
RV96
ADV943
A9
Ouest
53
8
AR9653
RDV7
2
Main ultra maxi, chicane Pique.
X
Punitif, si le partenaire peut contrer les Piques, ça va saigner !
2SA
Six Carreaux et quatre Trèfles, comme d'hab...
Ouest
A
6
RDV952
R9732
Ouest
85
74
ADV10852
RV
3
Cinq cartes, innommables par un 2SA sur 1 !
3
Rallonge la couleur jouable en face d'une courte, donc 7ème.

3 - En compétitives.

Difficile dans ce paragraphe de parler de tout, disons en substance que le fait de parler librement va montrer un surcroit de force et (ou) de distribution. Bien sûr, si l'on a été soutenu par son partenaire, cela va donner du moral ! De même, si le partenaire de l'ouvreur n'a pas dit mot, on va avoir plus d'espace pour se décrire.
Je vous propose de retrouver cette partie du sujet dans le quiz qui suit, même si, par charité chrétienne, je vais vous donner un ultime tableau en exemple, ma bonté me perdra !



   
   
 

 

SONE
1 2 2 3
3 ?    
X : d'appel, espoir de manche.
3 : quatre cartes, belle intervention.
3SA : « gambling », espérant sans doute faire sept levées de Trèfle, un Cœur à l'entame et une bricole chez le partenaire !
4 : purement compétitif, le partenaire n'a pas le droit de mettre le 5ème.
4SA : Blackwood, rare dans le contexte.
5 : pour jouer, évidemment...

Voilà, nous n'avons, bien sûr, pas étudié la totalité des séquences possibles et imaginables, il aurait fallu
décupler le nombre de pages, mais dans un cours, ce qui est important c'est la ligne directrice, et, surtout, du jugement et du raisonnement lorsque l'on sera à la table.
Évaluer le risque que vous prenez, la valeur de votre main au fur et à mesure que la séquence avance, ce que vous devrez trouver chez votre partenaire pour gagner un contrat, sa force, sa distribution.
Aucun cours au monde ne vous remplacera à la table, bien évidemment, mais à force de connaitre de plus en plus de choses sur le bridge, le jeu en sera facilité, c'est une évidence pour tout le monde. Ce qui fait la complexité de notre jeu préféré c'est la multitude de domaines à connaitre.
Bon courage !

 

 Place aux exercices